« La fin de l’ère Draghi, ou va la BCE », publiée par l’AUREP le 31 octobre 2019, sera donc la dernière Newsletter signée de Jean Marin. Avec une très grande régularité deux à trois fois par an, il nous livrait ses réflexions à propos de la conjoncture économique nationale et internationale, réflexions particulièrement utiles aux conseillers en gestion de patrimoine, réflexions « rigoureusement fondées et savamment transmises ».

Ses lecteurs, ses élèves appréciaient la richesse de son savoir. Il aimait faire partager ses connaissances, ses idées, ses analyses. Professeur agrégé, il usait autant de la parole que de l’écrit pour transmettre un savoir utile aux praticiens qui avaient la chance de le rencontrer.

Nous avons, pendant 40 années, chevauché côte à côte pour répondre aux exigences de ce nouveau métier de gestionnaire de patrimoine Ensemble nous avons fait émerger cette distinction, aujourd’hui devenue banale, entre « contenu et contenant », distinction autour de laquelle nous avons construit cet enseignement professionnel.

Il était à nos cotés avec Marie Boissonnade, Michel Bergougnoux, avec Jean Pierre Védrine parti en 2018, quand nous avons lancé la gestion de patrimoine à Clermont. Il a partagé  notre ambition de faire de Clermont Ferrand une référence en France. Il a été l’un de mes successeurs à la direction du DESS Gestion de Patrimoine, par la suite il a pris la direction  de l’Ecole Universitaire de Management qu’il a assurée jusqu’à son départ à la retraite.

Il nous a accompagné dans la mise en place et le développement  de l’AUREP. Il a été un  soutien fidèle et efficace pour la promotion du Diplôme Universitaire  de Gestion de Patrimoine à destination de nombreux professionnels, juristes et financiers. Depuis l’origine, et encore ces derniers mois, il a assuré pour les élèves de l’AUREP les cours se rapportant à l’environnement économique du conseil patrimonial. Combien de juristes, notaires par exemple, ont compris grâce à son enseignement l’importance de l’économie, dans la gestion du patrimoine.

Bien sûr, il va manquer à l’équipe pédagogique d’une part, aux étudiants d’autre part.

Mais, il restera ses écrits accessibles à tous les lecteurs des Newsletters de l’AUREP.

A sa compagne, à ses enfants  nous adressons nos très sincères condoléances.

Jean Aulagnier, Doyen honoraire, Président d’honneur, fondateur de l’AUREP

Et toute l’équipe de l’AUREP

Retour aux résultats de recherche